Découvrez les sites et monuments historiques de Bordeaux en vidéo, un beau panorama de la ville et de son patrimoine !

Bordeaux Patrimoine Mondial

Nouvel équipement culturel conçu comme un lieu de ressources et de (re)découverte de la ville, de son paysage urbain et des enjeux de son évolution, Bordeaux Patrimoine Mondial est situé place de la Bourse. Bordeaux a fait de son patrimoine exceptionnel un élément central de son action culturelle. L’inscription de 1810 hectares de centre ville au Patrimoine mondial de l’Unesco en 2007 a consacré une politique de restaurations et de réhabilitations qui ont redonné vie au cœur historique de la cité.

Le Grand Théâtre de Bordeaux

Edifié par l’architecte Victor Louis, le Grand Théâtre, classé M.H., fut achevé en 1780. Sa façade est composée de douze colonnes corinthiennes et ornée de douze statues de pierre représentant les neuf muses et trois déesses. Le Grand Théâtre rayonne depuis plus de trois siècles et porte loin les rêves de ses visiteurs.

La Porte Cailhau

Elle est belle, elle est grande, élancée telle une jeune fiancée. Malgré son grand âge (Imaginez ! elle remonte à 1494), sa silhouette n’a pratiquement pas changé. La Porte Cailhau commémore la Victoire de Charles VIII à Fornoue (Italie). A sa façon, ce roi de France habite encore la tour : son effigie orne une niche côté fleuve et un panneau signale au visiteur trop pressé de faire attention au linteau en rappelant qu’une porte trop basse lui fut fatale…

Le Palais Rohan

Près de la cathédrale le palais Rohan rappelle la grandeur et la puissance des archevêques de Bordeaux au XVIIIe siècle. Après la Révolution, il deviendra hôtel du département puis préfecture de la Gironde et enfin hôtel de ville en 1837. Son austère façade de style Louis XVI dissimule un des plus beaux escaliers de France, considéré comme un des chefs-d’œuvre de taille de la pierre français.

Le Palais Gallien

Un peu à l’écart du centre ville, le Palais Gallien s’élève le plus ancien vestige de Bordeaux. Au XVIIe siècle, le Palais Gallien servit de refuge aux truands et filles publiques… la rumeur en fit le rendez-vous des sorcières avant qu’un maire de la Révolution ne le transforme en carrière publique.

La Flèche Saint-Michel

Deuxième clocher de France par sa hauteur, la Flèche saint-Michel culmine à 114 mètres. La basilique Saint-Michel de Bordeaux partage avec la cathédrale Saint-André la particularité d’être dotée d’un clocher indépendant.

La Tour Pey-Berland

Avec la Tour Saint-Michel, elle offre un panorama unique sur la ville. Quasimodo n’est plus là. Esmeralda non plus. Le clocher du XIIe siècle était insuffisamment trapu pour soutenir les cloches et accueillir le bourdon. Il fallut donc lui construire un clocher personnel, détaché de la cathédrale Saint-André.

Beffroi de la Grosse Cloche

Au cœur de la ville s’élève un des plus vieux beffrois de France , seul vestige des anciens remparts de la ville, dont les cloches rythment la vie bordelaise depuis le XIIIe siècle. Cette porte est ouverte à la visite. Un guide vous accompagnera dans ces étranges cachots habités encore par les souvenirs de ceux qui ne respectaient pas le couvre-feu ou l’ordre public.

Site archéologique de Saint Seurin

Saint Seurin est le plus ancien témoin de l’histoire de Bordeaux après le Palais-Gallien. L’antiquité est présente au cœur de la ville à travers les vestiges du premier cimetière chrétien de Bordeaux qui resta en fonction pendant près de quatorze siècles. On ne peut en voir aujourd’hui qu’une partie car la place des Martyrs-de la Résistance couvre le reste.