Burdigala est fondée au iiie siècle av. J.-C. par les Bituriges Vivisques (littéralement « Bituriges déplacés »), peuple gaulois de la région de Bourges qui contrôlait, depuis le port intérieur, le trafic de l’étain amené d’Armorique et de Bretagne (Grande-Bretagne, Cornouailles).

Le premier emplacement habité est situé à l’embouchure de la Devèze, un affluent de la Garonne, proche de la Gironde. La naissance de Bordeaux n’est pas liée aux qualités du site, car, ville d’embouchure située sur une avancée du plateau landais, elle a longtemps été cernée de marais pestilentiels.

« Burdigala » est peut-être un nom d’origine basque composé de burd qui signifie « marais » et de gala qui voudrait dire « abri ». Ce nom a évolué en Bordigala, puis Bordale en basque, Bordèu en gascon et « Bordeaux » en français. Une rivière appelée Eau Bourde passant au sud de la ville conserve aussi ce sens de « marais ».

Avant la conquête romaine, Burdigala et le peuple des Bituriges Vivisques font partie de la Gaule Celtique (entre la Seine et la Garonne).

Bordeaux (prononcé [bɔʁ.ˈd̪o] ; Écouter), en occitan Bordèu, est une commune du Sud-Ouest de la France, préfecture du département de la Gironde et chef-lieu de la région Nouvelle-Aquitaine.

Capitale de l’ancienne Guyenne et partie intégrante de la Gascogne culturelle et linguistique, Bordeaux se situe en bordure des Landes de Gascogne.

En 2015, la commune est la neuvième commune de France par sa population avec 249 712 habitants, mais son agglomération est classée septième avec 904 359 habitants en 20151 après celles de Paris, Lyon, Marseille – Aix, Lille, Toulouse et Nice et devant Nantes et Toulon. L’aire urbaine de Bordeaux compte quant à elle 1 215 769 habitants en 20152, ce qui en fait la cinquième aire urbaine de France.

Bordeaux est par ailleurs la principale commune de la métropole « Bordeaux Métropole », qui rassemble 28 communes et 760 956 habitants3 en 2014.

La ville est connue dans le monde entier pour les vins de Bordeaux et les vignobles du Bordelais, surtout depuis le xviiie siècle, qui fut un véritable âge d’or.

En 1957, Bordeaux est récompensée du prix de l’Europe, conjointement avec Turin. En juin 2007, une partie de la ville, le port de la Lune, est inscrite par le Comité du patrimoine mondial, désigné par l’assemblée générale de l’UNESCO, sur la Liste du patrimoine mondial.

Localisation
Bordeaux est située près de la côte atlantique, dans le sud-ouest de la France. À vol d’oiseau, elle se situe à 51 km d’Arcachon, 92 km de Royan, 108 km d’Angoulême, 170 km de Biarritz, 172 km de Pau, 202 km de Saint Sébastien (Espagne), 210 km de Limoges, 220 km de Toulouse, 232 km de Poitiers et 498 km de Paris.

Géologie et relief : Topographie de Bordeaux.
La rive gauche de la Garonne, où se situe la plus grande partie de la ville de Bordeaux, se compose de grandes plaines, souvent marécageuses comme au nord vers Bordeaux-Lac. Bien qu’il y ait quelques collines, l’altitude moyenne de la rive gauche reste très faible. Ces plaines sont formées de sédiments et le sous-sol est principalement composé de gravier. L’ouest de l’agglomération empiète sur la plaine sableuse des Landes. Les sols y sont maigres, perméables à l’eau et stockent facilement la chaleur. Ces sols sont parfaitement adaptés à la pratique de la viticulture. La ville de Bordeaux est située entre le Médoc (en aval) et les Graves (en amont) qui sont très semblables au niveau géologique.

La rive droite de la Garonne est très différente, puisque l’on passe presque directement de la plaine à un plateau calcaire. L’altitude s’élève alors de façon abrupte à près de 90 mètres. C’est sur ce même plateau, à environ 40 kilomètres de Bordeaux, que se situent des domaines viticoles mondialement connus comme Saint-Émilion, Pomerol et Fronsac, où l’on peut trouver certains des vins les plus chers au monde.

Climat de la Gironde.
Le climat de la Gironde, de type océanique aquitain, se caractérise à Bordeaux par des hivers très doux et des étés chauds. Les précipitations sont fréquentes et réparties tout au long de l’année avec 944,1 mm d’eau et environ 124 jours pluvieux par an. L’été, les précipitations sont souvent dues à des orages.

L’hiver est doux en raison de sa proximité avec l’océan et notamment le Golfe de Gascogne qui joue un rôle de régulateur thermique. La neige est rare, elle ne tombe pas plus de deux fois pendant l’hiver et ne tient que brièvement au sol. Il se peut qu’il ne neige pas durant toute une année voire plus (dernier épisode neigeux février 2012)

Les températures moyennes sont de 6,6 °C en janvier et de 21,4 °C en août avec une moyenne annuelle de 13,8 °C. Bordeaux connaît en moyenne 22,5 jours en été où les températures dépassent les 30 °C. Des températures extrêmes peuvent aussi être observées comme lors de l’été 2003 où la température a atteint 40,6 °C. Ce même été, il y a eu 12 jours consécutifs où les maximales ont atteint ou dépassé les 35 °C. Bordeaux bénéficie d’un ensoleillement élevé dépassant souvent 2 000 heures de soleil par an et jusqu’à 2 200 heures sur le littoral.

Bordeaux a connu des hivers très froids en 1985 et en 1987, puis une sécheresse de 1988 à 1992. Plus récemment, Bordeaux a connu une sécheresse importante de 2002 à 2005 ainsi que de 2009 à 2012.

Bordeaux a un climat de type Cfb (océanique) avec comme record de chaleur 41,9 °C en 1892 (des doutes existent car les relevés météo n’étaient pas encore très précis) et plus récemment 40,7 °C le 4 août 2003 et comme record de froid −16,4 °C le 16 janvier 1985. La température moyenne annuelle est de 13,8 °C. Le record des températures maximales de novembre 1925 a été battu de 1,6 °C avec 26,7 °C le 8 novembre 20154.